Damantang Albert Camara, fait des aveux sur la tracasserie policière

0
Damantang Albert Camara
Damantang Albert Camara

Damatang Albert Camara, le ministre de la Sécurité et de la protection civile,  a avoué que la tracasserie policière pèse énormément sur l’économie des transporteurs. « Ce qui pesait sur l’économie de ces transporteurs, c’était certes le prix du carburant. Mais aussi et surtout les barrages. Les tracasseries, le rançonnage, l’argent qu’ils payaient et le temps qu’ils perdaient. Le temps c’est de l’argent aussi », a avoué, Damantang Albert Camara , à la télévision nationale, ce mardi 3 août 2021.

Ensuite, il dira que, « nous nous sommes mis d’accord sur un processus inclusif, qui va leur permettre de participer activement à la lutte contre le racket ».

« Avec des messages qui ont été passés au niveau de ces différents barrages par une mission. Ça été dit, avec une possibilité pour eux de prévenir les responsables de la sécurité lorsqu’il y a ce genre de comportement. Et surtout avec une attitude responsable de la part des chauffeurs aussi, à qui on a demandé de refuser systématiquement de payer », a expliqué le ministre, Damantang Albert Camara.

Ce mardi, le gouvernement a augmenté le prix du carburant à la pompe. Désormais le litre est vendu à one milles francs guinéen (11 000 GNF) à la pompe au lieu de neuf mille francs (9 000 GNF) au paravent.

Avec cette augmentation, les prix du transport à Conakry restent maintenus à mille cinq cent (1 500 GNF) le tronçon par taxi. Par contre, le transport interurbain a légèrement augmenté. Par exemple, Conakry-Kindia était à 30 000 GNF. Mais avant cette nouvelle augmentation le transport est passé à 50 000 GNF. Donc, les 50 000 GNF qui ont été maintenus par les autorités.

 

Oumar Diaby   

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici