Kassory sur le carburant : « Si les prix ne diminuent pas, on sera obligés d’ajuster »

0
Kassory Fofana, premier ministre
Kassory Fofana, premier ministre

Kassory Fofana, sur le carburant, « si les prix ne diminuent pas, on sera obligés d’ajuster ». Il a tenu ses propos hier mercredi, sur Djoma TV. Mais le premier ministre soutient que le président Alpha Condé ne souhaite pas que le prix du carburant augmente.

« Le souhait est qu’on ne puisse pas augmenter. Depuis, je m’emploie à dire que toute la politique de ce gouvernement, c’est d’aider à soulager les populations. Mais l’évidence est là. Pour combien de temps, on ne peut pas augmenter ? Le gouvernement perd tous les mois 140 milliards sur le carburant… Pour le carburant, il y a une structure de prix qui éclate les revenus. Le gouvernement a ça, les distributeurs ont tant et les importateurs, les stockeurs, chaque segment. Le gouvernement, ses segments sont en train de se volatiliser et ça nous fait une perte. Un manque à gagner de 140 milliards GNF. Le président de la République, c’est vrai, a demandé qu’on n’augmente pas. Qu’on fasse l’effort de payer les 140 milliards aussi longtemps possibles. Parce que le marché est volatile avec l’espoir que les prix vont baisser. (…) C’est pourquoi, j’ai dit. J’espère que les prix diminuent mais si les prix ne diminuent pas, on sera obligés d’ajuster », a déclaré le premier ministre Kassory Fofana.

Il faut rappeler que lors de son  passe à l’Assemblée nationale, il avait annoncé le prix d’essence sera augmenter. Le président Alpha Condé, lui-même dans plusieurs de ses sortis médiatique a prévenu les citoyens de l’augmentation de l’essence.

Salimatou Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici