Voici les membres du cabinet du ministère de la justice et des droits de l’homme

0

Le Colonel Mamadi Doumbouya a procédé à la nomination plusieurs cadres au département en charge de la justice et des droits de l’homme. Cette nomination concerne l’administration centrale, les services d’appuis, les inspecteurs mais aussi les directeurs généraux. Le décret de leur nomination a été lu à la télévision nationale, ce mercredi 28 décembre.

Ci-dessous les noms.

Administration centrale-Cabinet du ministre

1 Conseiller principal: Abdoulaye Baldé, magistrat, précédemment conseiller technique au ministère de la Justice en remplacement de Hassane 2 Diallo, appelé à d’autres fonctions

2 Conseiller chargé des questions d’éducation surveillée et de la protection judiciaire de la jeunesse : Naby Youssouf Sylla, magistrat, précédemment Directeur national l’éducation surveillée et de la protection judiciaire de la jeunesse

3 Conseiller chargé des questions institutionnelles : Aboubacar Demba Camara, magistrat, précédemment chef de service document judiciaire, en remplacement de Bader Kaba appelé d’autres fonctions ;

4 Conseiller chargé de mission :Jean-Marie Kolié, juriste, précédemment conseiller juridique du ministère de la Citoyenneté et de l’Unité nationale en remplacement d’Aboubacar Naba Camara mis à la disposition de la Fonction publique ;

5 Conseiller juridique : Hassane 2 Diallo, précédemment conseiller principal

Service d’appui

1 Inspectrice générale : Irène Adjimalice, précédemment présidente de la première chambre de contrôle et de l’instruction ;

2 Inspecteur général adjoint : Laye Kourouma, précédemment président du Tribunal de première instance de Labé ;

Inspecteurs

1 Robert Ouendeno, précédemment juge d’instruction au Tribunal de première instance de Kankan ;

2 Dominique Loua, précédemment juge de paix de Lola ;

3 Kadialy Touré, précédemment procureur de la république près le Tribunal de première instance de Coyah ;

Directeur général du Bureau de Stratégie et du Développement (BSD) : Mohamed Lamine Samaké, économiste, précédemment expert chargé du suivi et évaluation à la Direction de la protection de la jeunesse et des services sociaux de l’Ouest de l’île de Montréal, en remplacement de Marcel Konomou, admis à faire valoir ses droits à la retraite ;

A lire aussi   Echec de la réconciliation nationale : Cellou Dalein apporte des graves accusations sur Alpha Condé

Directeur général adjoint du Bureau de Stratégie et du Développement : Ibrahima Sory Camara, ingénieur statistien, précédemment chef de services statistiques et système d’information au BSD ;

Direction nationale

1 Directrice nationale les affaires civiles et des sceaux : Mariam Camara, magistrat, précédemment Directrice nationale adjointe des affaires judiciaires du ministère de la Justice ;

2 Directeur national adjoint des affaires civiles et des sceaux : Souleymane Souaré, juriste, précédemment chef de division à la Direction nationale des affaires judiciaires ;

3 Directeur national des affaires criminelles et des grâces : Mohamed Sylla, magistrat, précédemment Directeur exécutif du Programme de réforme de la justice ;

4 Directeur national adjoint des affaires criminelles et des grâces : Sono Condé, juriste, précédemment Directeur national adjoint de la Direction nationale de l’éducation surveillée et de la protection judiciaire de la jeunesse ;

5 Directeur national de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion : Mamadouba Keita, précédemment Directeur national des affaires criminelles et des grâces, en remplacement à Charles Victor Maka, appelé à faire valoir ses droits à la retraite ;

6 Directeur national adjoint de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion : Aly Badara Thiam, juriste, précédemment conseiller chargé des prisons, en remplacement à Mamadou Gando Bah, appelé à d’autres fonctions ;

7 Directeur national des droits de l’homme : N’famara Camara, juriste, précédemment Directeur national de la réconciliation et de la solidarité ;

A lire aussi   Bravo Cellou Dalein Diallo!

8 Directeur national adjoint des droits de l’homme : Robert 2 Kamano, juriste, précédemment chef de division promotion des droits de l’homme au ministère de la Citoyenneté et de l’Unité nationale, en remplacement d’Abdoulaye Yattara, mis à la disposition du ministère du Travail et de la Fonction publique ;

9 Directeur national de justice de proximité, de la promotion de l’accès aux droits : Abdoulaye Bademba Barry, magistrat, précédemment Directeur national de l’accès aux droits et à la justice ;

10 Directeur national adjoint de justice de proximité, de la promotion de l’accès aux droits : Mayeni Camara, juriste, précédemment Directrice nationale de la prévention des conflits et de la promotion de la paix ;

11 Directeur national de la Législation : Jean Tamba Kabadouno, magistrat, précédemment Directeur des services législatifs de l’Assemblée nationale, en remplacement de Lamine Kaba, appelé à d’autres fonctions ;

12 Directeur national adjoint de la Législation : Bader Kaba, juriste, précédemment conseiller chargé des questions institutionnelles du ministère de la justice, en remplacement de Mme Camara Ousmane Daka Diallo, mise à la disposition du ministère du Travail et de la Fonction publique ;

13 Directeur national de l’éducation de l’éducation surveillée et de la protection judiciaire de la jeunesse : Mamadou Gando Bah, éducateur social, précédemment Directeur national adjoint de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, en remplacement de Naby Youssouf Sylla, appelé à d’autres fonctions ;

14 Directeur national adjoint de l’éducation de l’éducation surveillée et de la protection judiciaire de la jeunesse : Sanossy Bérété, économiste, précédemment conseiller technique au ministère de la Citoyenneté et de l’Unité nationale, en remplacement à Solo Condé, appelé à d’autres fonctions ;

A lire aussi   Exclusion du RPG arc-en-ciel aux prochaines élections : Damaro Camara, tape le point sur la table

15 Directeur national de la réconciliation et de la solidarité : Souleymane Cissoko, confirmé ;

16 Directeur national adjoint de la réconciliation et de la solidarité : Chérif Diallo, juriste, précédemment chargé d’études en service à la Direction nationale de Législation, en remplacement de Mamady Keita, appelé à d’autres fonctions ;

Services rattachés

Secrétaire exécutif de la chambre d’arbitrage de Guinée : Halimatou Diallo, précédemment Directrice nationale adjointe de l’accès aux droits et à la justice au ministère de la justice et des droits de l’homme ;

Organismes publics autonomes

1 Directeur général du centre de formation judiciaire : Alhassane Naby Camara, précédemment Directeur général adjoint du centre de formation judiciaire ;

2 Directeur général adjoint du centre de formation judiciaire : Lamine Kaba, précédemment Directeur national de Législation ;

3 Directeur général du service du casier judiciaire central : Moussa Sampil, confirmé ;

4 Directeur général adjoint du service du casier judiciaire central : Karifa Traoré, juriste, précédemment chef de division du Bureau des affaires juridiques et des fichiers spécialisés au service du casier judiciaire central ;

5 Directeur général des infrastructures judiciaires, pénitentiaires et de la protection judiciaire de la jeunesse : Saa Foré Millimono, administrateur civil ;

6 Directeur général adjoint des infrastructures judiciaires, pénitentiaires et de la protection judiciaire de la jeunesse : Ibrahima Diallo, ingénieur des Travaux publics, précédemment chargé du suivi et évaluation des projets de construction et de réhabilitation des infrastructures judiciaires et pénitentiaires au sein du service national des infrastructures judiciaires et pénitentiaires.

Facely Camara

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici