Ministre Alpha Bacar Barry: « Nous avons des écoles qui sont mal gérées, très mal gérées »

0

Le ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Alpha Bacar Barry, a fait des révélations sur l’état des écoles professionnelles de Guinée. Selon lui, « Nous avons des écoles qui sont mal gérées, très mal gérées ».

 

 

Alpha Bacar Barry, a tenu ses déclarations, ce vendredi 26 novembre 2021, à l’occasion de la prise de fonction du nouveau secrétaire général du ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Dr Youssoufou Boundou Sylla.

Voici un extrait de son discours…

« Je voudrais dire à mon cher ami et frère, Dr Sylla, que la situation de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle n’est pas si reluisante que l’on le croit. Nous sommes les orphelins d’un système à la traîne dans un grand besoin de reconstitution et de refondation. Notre secteur est oublié. Il faut le mettre à la lumière pour que tout le monde puisse comprendre que la Guinée ne se construira pas sans les ouvriers de qualité, sans les enfants de qualité, sans une réinsertion socioprofessionnelle de ces enfants. La Guinée ne se développera pas si nous n’avons pas une main d’œuvre qualifiée, si nous n’avons pas une force de travail capable de prendre en charge notre économie réelle, surtout la production nationale. Nous avons des écoles sans programme. Nous avons des écoles qui ont des programmes mais qui n’ont pas d’infrastructures, donc qui n’ont pas de salles de classe. Nous avons vu des écoles qui accordent une très petite place à l’hygiène et à la salubrité dans laquelle les enfants devraient pouvoir évoluer. Nous avons des écoles qui ne connaissent pas le digital, qui n’ont jamais eu du contenu digital. Nous avons des écoles qui sont mal gérées, très mal gérées. Nous avons des écoles vétustes qu’il faut réhabiliter. Nous avons un système éducatif où des hommes et des femmes sont employés pendant les 30 et 40 dernières années à travailler très dur, à travailler des fois sans rémunération et qui ont aujourd’hui l’âge d’aller à la retraite. Et nous avons donc l’obligation de reconstituer la relève et de qualifier la démarche de formation », a déclaré, Alpha Bacar Barry.

Oumar Diaby

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici