Meurtre de Thierno Mamadou. « Ce drame est la conséquence directe des propos dangereux… », Fodé Oussou

0

L’union des forces démocratiques de Guinée ( UFDG) exige une enquête indépendante suite au meurtre de Thierno Mamadou Diallo le 1er juin dernier. Selon Fodé Oussou Fofana, vice-président dudit parti ce meurtre sont les conséquences du discours du premier ministre tenu à N’Zérékoré.

« Nous exigeons ici l’ouverture d’une enquête indépendante afin d’identifier les responsables de ce crime odieux et de les traduire devant les juridictions compétentes », a déclaré Fodé Oussou Fofana, ce samedi 4 juin.

« Ce drame est la conséquence directe des propos dangereux tenus par les autorités de la Transition notamment à N’Zérékoré pour qui, manifester se résume à l’équation : sortir, mourir. Ce drame est aussi la conséquence directe de l’impunité. L’impunité appelle à la récidive », a-t-il ajouté.

 

Toutefois, renchrenchérit-t-il, « Nous avons saisi le discours du ministre de la Sécurité. Je pense que c’est un discours responsable qu’il a tenu, mais il ne s’agit pas de s’arrêter au niveau des discours. Monsieur le ministre de la Sécurité, l’équipe qui était sur le terrain est connue, les agents qui étaient sur le terrain sont connus. Nous voudrions alors vous demander de lier la théorie à la pratique pour que Thierno Mamadou soit le dernier Guinéen tué lors d’une manifestation ».

« La manifestation, qu’elle soit autorisée, qu’elle ne soit pas autorisée, qu’elle soit violente ou qu’elle ne le soit pas, les forces de l’ordre n’ont pas droit de tuer quelqu’un lors d’une manifestation. Les forces de l’ordre ont le droit de se protéger lors des manifestations, mais elles ont le droit de dissuasion en utilisant les armes conventionnelles. Parmi ces armes, vous avez le gaz lacrymogène, les balles blanches, l’eau chaude », a conclut Fodé Oussou Fofana.

 

Salimatou Barry

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici