Me Amadou Diallo, à Dansa Kourouma : « respectons la Charte que vous avez librement octroyée au peuple »

0

Contrairement à la demande du président du CNT, aucune disposition de la Charte de la Transition n’impose au Premier ministre de faire un discours de politique générale devant les Conseillers nationaux. L’article 52 de la Charte l’oblige simplement à soumettre pour approbation au président de la transition un plan d’action de la feuille de route du Gouvernement de transition.

Comment peut-on exiger l’application d’une disposition d’une Constitution dissoute ?

Cette demande du Président du CNT manque totalement de base légale. Au lieu de s’occuper de la définition du cadre juridique et institutionnel des élections pour le retour à l’ordre constitutionnel dans un délai raisonnable, il distrait l’opinion nationale par des demandes totalement illégales et inopportunes dans un régime de Transition. De grâce, respectons la Charte que vous avez librement octroyée au peuple.

A lire aussi   Ousmane Gaoual : l'UFDG va "continuer la bataille", mais "c’est une bataille qui va être dure"

Maître Amadou DIALLO
Avocat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici