Des propos de Cellou Dalein, qui contredits la volonté du Col. Mamadi Doumbouya, pour…

0
Cellou Dalein Diallo
Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG

Dans les colonnes de jeuneafrique, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a déclaré d’être favorable à la constitution de 2010. Il estime que c’est une constitution qui fait l’unanimité du peuple malgré qu’elle n’a pas été adoptée par referendum.

 

« Je milite pour la remise en vigueur de la constitution de 2010. Pour le cas de jeune Afrique, c’était une erreur mais ils ont rectifié. J’ai plutôt défendu que la constitution de 2010 soit ramenée. Dans la feuille de route pour la transition il y a beaucoup de propositions. Mais nous (UFDG) nous militons pour le choix de la constitution de 2010, on peut la faire adopter par référendum. Elle a été une constitution largement consensuelle. À travers les textes elle avait garantit la séparation des pouvoirs, l’indépendance des institutions, l’exercice des libertés entre les citoyens, elle a beaucoup de qualités cette constitution, c’était une avancée démocratique. Il y a une option, c’est de l’adopter par référendum pendant la durée de cette transition. Tout comme on peut la mettre à la charge du président qui sera élu, dans les mois suivant son investiture », a expliqué Cellou Dalein Diallo.

A lire aussi   Madic100frontière malade, son procès en appel renvoyé au 8 avril prochain

Dans un de ces discours, Colonel Mamadi Doumbouya, président de CNRD et président de la République, a émis le souhait de la rédaction d’une nouvelle constitution pour le pays.

Donc, cette sortie de Cellou Dalein Diallo, prend le contre pieds du chef de la junte militaire.

Actuellement, les nouvelles autorités de Conakry, sont entrain de recueillir les différentes propositions des forces vives du pays dans le cadre des concertations nationales pour une transition inclusive et réussie.

 

Facely Camara pour woulanews.com      

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici