Cellou Dalein prévient le CNRD : « il y a des choses qu’on ne peut pas accepter »

0

Ce samedi 19 février 2022, à l’occasion de l’assemblée générale de l’union des forces démocratiques de Guinée ( UFDG), Cellou Dalein Diallo, a prévenu qu’il y a des choses qu’il ne peut pas accepter. C’est pourquoi il invite ses militants à la mobilisation.

 

« La dernière assemblée générale j’avais lancé un appel au Colonel Mamadi Doumbouya, je veux qu’il soit le père de la démocratie en Guinée. Je vaux que son engagement pris pour débarrasser de la Guinée de la dictature continue pour que la liberté, le droit de choisir les dirigeants de ce pays soit restitué au peuple de Guinée. Les dirigeants au niveau local, au niveau législative, au exécutif, qu’on donne la possibilité au peuple choisir le président de la République, de la représentation nationale, des élus communaux librement sans aucune entrave dans l’équité, dans la transparence pour que notre pays soit un démocratique.

 

Je vais vous exhorter aussi à la vigilance et à la mobilisation. On ne sait pas ce qui va se passer. Nous sommes partisans de la paix, mais des gens qui ne veulent pas de la paix, parce que je vous ai dit que ce n’est pas en rappelant les avantages de la paix, les vertus de la paix qu’on procède à la paix. C’est par la justice, le respect des droits des autres. Il y a des choses qu’on peut accepter et des choses qu’on ne peut pas. Nous avons suffisamment donné la preuve de notre attachement à la paix. En 2020 nous avons gagné les élections, on s’est battus on n’a pas obtenu notre victoire, les militaires sont venus renverser Alpha Condé. Dès que cet acte a été posé, nous avons renoncé à notre victoire. Maintenant si on dit qu’on ne doit pas participer aux élections, ça c’est autre chose. Si 2010, 2020 on a accepté, ils demandent encore ceci et cela, il faut en ce moment que nous réagissions », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

 

Salimatou Barry

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici