Cadre de dialogue. « il n’existe plus aucun obstacle », estime le PM Bernard Goumou

0

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE DR BERNARD GOUMOU

𝗠𝗲𝘀𝗱𝗮𝗺𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗠𝗲𝘀𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀, 𝗖𝗵𝗲𝗿𝘀 𝗰𝗼𝗺𝗽𝗮𝘁𝗿𝗶𝗼𝘁𝗲𝘀 !

𝗛𝗶𝗲𝗿, 𝗹𝘂𝗻𝗱𝗶 𝟭𝟵 𝘀𝗲𝗽𝘁𝗲𝗺𝗯𝗿𝗲 𝟮𝟬𝟮𝟮, le Président de la Transition, Chef de l’État, Chef suprême des armées, Le Colonel Mamadi Doumbouya a posé un acte supplémentaire dans la construction d’une Guinée réconciliée et pour la conduite d’une transition apaisée.

Il s’agit du cadre de dialogue inclusif inter guinéen, institué par décret et placé sous l’autorité du Premier Ministre.

La décision de poursuivre une dynamique de dialogue inclusif et fraternel pour une construction collective et durable de la Guinée, découle de la volonté de respecter l’engagement patriotique du Président de la Transition et du CNRD qui, dès après le 5 septembre 2021, a écouté toutes les forces vives de la nation et s’est attaché à la prise en compte de leurs attentes dans le chronogramme de la Transition et la Lettre de mission du Premier Ministre.

La mise en place de cet organe s’inscrit donc dans la suite des concertations nationales tenues au lendemain de la prise de responsabilité des forces de défense et de sécurité pour la refondation de l’État ; l’adoption de la Charte de la Transition ; la mise en place du Conseil national de la Transition composé des représentations des partis politiques, de la société civile et des forces de défense et de sécurité ; l’organisation des Assises nationales sur toute l’étendue du territoire national et dans les représentations diplomatiques de notre pays des Assises Nationales dont les recommandations vont connaitre très bientôt un début de mise en œuvre.
Le cadre de dialogue inclusif inter-guinéen pour sa part vise à favoriser des échanges constructifs entre les acteurs des forces vives de la nation sur la transition. Le Président de la Transition me fait l’honneur et le privilège de coordonner les activités de ce dialogue et de lui rendre compte périodiquement. Désormais, il n’existe plus aucun obstacle pour que les Guinéens se parlent et décident ensemble de l’avenir de leur pays.

A lire aussi   Cellou Dalein : "Je ne suis pas un homme d'argent"

𝗠𝗲𝘀𝗱𝗮𝗺𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗠𝗲𝘀𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀, 𝗰𝗵𝗲𝗿𝘀 𝗖𝗼𝗺𝗽𝗮𝘁𝗿𝗶𝗼𝘁𝗲𝘀 !

Dès ma prise de fonction, le Président de la Transition, dans sa volonté de rassembler les Guinéens, m’a instruit de poursuivre le dialogue et d’amener toutes les parties prenantes à venir autour de la table. Il m’a demandé avec la sincérité, la fermeté et la détermination qui le caractérisent, d’aller chercher nos sœurs et nos frères qui hésitent à se joindre au dialogue afin qu’ils apportent leurs pierres à la construction de notre édifice commun : la #Guinée.

Cet acte de surpassement et de grandeur, qui nous est demandé, nous le devons, TOUS, à la Guinée et aux générations futures auxquelles nous avons l’obligation de léguer une Guinée prospère, apaisée et inclusive.

𝗠𝗼𝗻𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗣𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻, 𝗖𝗵𝗲𝗿𝘀 𝗰𝗼𝗺𝗽𝗮𝘁𝗿𝗶𝗼𝘁𝗲𝘀,

Vous pouvez compter sur moi pour matérialiser cette volonté.

En me basant sur les valeurs ancestrales de tolérance, de partage, de solidarité de co-construction et celles républicaines, je m’engage à y consacrer toute mon énergie, car nul sacrifice, aucun effort n’est de trop pour établir un pont fraternel pour rassembler les filles et fils de notre famille, la Guinée.

A lire aussi   Dialogue. "C’est une déception totale, nous sommes très déçus du discours du premier ministre" (Fodé Oussou)

Ainsi, sur les instructions du Président de la Transition, Président du CRND, Chef de l’Etat, chef suprême des armée, toutes les dispositions sont en train d’être prises pour le démarrage effectif dès la semaine prochaine du cadre de dialogue inclusif .

𝗠𝗲𝘀𝗱𝗮𝗺𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗠𝗲𝘀𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀, 𝗰𝗵𝗲𝗿𝘀 𝗰𝗼𝗺𝗽𝗮𝘁𝗿𝗶𝗼𝘁𝗲𝘀 !

Cette page nouvelle que nous allons écrire ensemble, vise à consolider les acquis des processus de concertation passés et à dégager le consensus le plus large possible sur l’ensemble des questions pendantes relatives à la bonne conduite de la transition. Plus qu’un espoir de voir prospérer cette démarche, je nourris une conviction profonde qu’entre Guinéens responsables, nous devons taire nos divergences pour regarder ensemble dans la même direction. Nous pouvons y arriver, nous devons y parvenir et nous allons le réaliser.

𝗟𝗲𝘀 𝘁𝗿𝗮𝘃𝗮𝘂𝘅 𝗱𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗮𝗱𝗿𝗲 𝗽𝗲𝗿𝗺𝗲𝘁𝘁𝗿𝗼𝗻𝘁 :

☑️ De trouver un consensus sur l’agenda du chronogramme de la transition soumis par le Gouvernement pour favoriser le retour à l’ordre constitutionnel ;

☑️ De s’entendre sur les approches et les échéances de mise en œuvre des points d’action de l’Agenda ;

☑️ De s’entendre sur des mesures de confiance durant la Transition tout en respectant les lois et règles qui régissent notre pays et le respect des séparations des pouvoirs (Législatif, Exécutif, et Judiciaire)

☑️ Et établir un mécanisme de mise en œuvre des accords trouvés à l’issue de ce dialogue.

A lire aussi   Mohamed Béavogui aux sages de Labé : " Il ne faut pas payer l’injustice par l’injustice"

Mesdames et Messieurs, chers compatriotes !
Conformément au décret, le cadre de dialogue inter guinéen sera animé par un groupe de facilitateurs nationaux que j’aurai nommés. Ces Guinéennes et Guinéens seront choisis sur la base des critères de moralité, de neutralité et d’expertise. Ils auront pour rôle de présider les plénières, modérer les discussions, faciliter une bonne communication entre les parties prenantes, rapprocher les positions entre les parties, veiller au respect des modalités pour assurer l’atteinte des objectifs du dialogue.

Pour terminer, mesdames et messieurs, chers compatriotes !

J’aimerais remercier une nouvelle fois le Président du CNRD, Président de la Transition, Chef de l’État, Chef suprême des armées pour la hauteur de sa vision panafricaine et son patriotisme, qui viennent conforter son engagement initial : offrir une Guinée apaisée et refondée aux prochains dirigeants.

Le Colonel Mamadi Doumbouya n’a cessé de rappeler que le CNRD et le Gouvernement que je dirige ne sont candidats à aucune élection et nous n’avons pas de candidats.

Ce chantier qui m’est confié, je le mènerai avec l’ensemble des acteurs, à qui je tends la main, afin de faire du cadre de dialogue inter guinéen un espace convivial d’échanges féconds, de propositions constructives dans un climat apaisé et serein, gage de l’efficacité et de la réussite de ce processus.

𝗤𝘂𝗲 𝗗𝗶𝗲𝘂 𝗯𝗲́𝗻𝗶𝘀𝘀𝗲 𝗹𝗮 𝗚𝘂𝗶𝗻𝗲́𝗲, 𝗹𝗲𝘀 𝗚𝘂𝗶𝗻𝗲́𝗲𝗻𝗻𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗚𝘂𝗶𝗻𝗲́𝗲𝗻𝘀 !
𝗝𝗲 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗿𝗲𝗺𝗲𝗿𝗰𝗶𝗲 !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici