Wanindara (Conakry). Des armes de guerre saisie au domicile d’un citoyen

0
Armes de guerre
Image d'archive

CONAKRY-Une importante quantité d’armes de guerre a été saisie, jeudi 17 mars 2022, au domicile d’un opérateur économique, au quartier Wanindara 3, secteur marché dans la commune de Ratoma.

C’est tout un arsenal, selon la gendarmerie. Il s’agit d’une carabine 43 de fabrication russe avec 71 cartouches (saisie dans une armoire dans une chambre), un PA TT30 avec 126 cartouches, un PMAK avec 39 cartouches retrouvées dans une valise, une arme CALIBRE 12 avec 55 cartouches, deux couteaux et une hache, trois boîtes chargeurs PAMK, TT 30 et calibre 43.

Selon le porte-parole de la gendarmerie interrogé par Africaguinee.com, ces armes ont été saisies au cours de l’exécution d’une grosse (de justice) hier matin à 06h 50, à Wanindara 3 secteur marché. Il précise que c’est le groupement 2 de gendarmerie avec les escadrons mobile ECHO 4 de Matoto, 5 de Wanindara et 18 de Cosa qui ont saisi cet « arsenal de guerre » au domicile de ELHADJ Abdoulaye SOW, opérateur économique.
Au cours de cette exécution qui retardait à cause des manœuvres du sieur SOW, le commandement a ordonné aux manutentionnaires de pénétrer. C’est ainsi qu’ils ont découvert ces armes.

« M. Sow a eu un problème d’argents avec monsieur qu’il n’arrivait pas à payer. Il était alors question qu’il soit déposséder de sa maison. C’est en exécution de cette grosse qu’hier à 06h 50, les escadrons sont partis chez lui et l’ont effectivement trouvé sur place. Il a demandé aux gendarmes d’attendre qu’il termine sa prière. Il monte à l’étage pour ne jamais descendre. Finalement, les gendarmes ont donné l’ordre aux manutentionnaires de monter pour faire descendre ses bagages.

Lorsqu’ils ont commencé, ils trouvent une première arme sur une de ses armoires… ensuite on trouve une autre. Ils ont découvert tout un arsenal avec des munitions. Ils se sont rendus compte qu’il a fui en passant par le mur mitoyen via une échelle. Les membres de sa famille ont été interpelés et déposés à la brigade de recherche pour investigation », a précisé le lieutenant Bangoura.

Rappelant que des agents de forces de sécurités ont été victimes de tirs à balles réelles lors de manifestations à Wanindara, le haut commandement de la gendarmerie indique que la saisie de ces armes constitue une preuve irréfutable que des personnes malintentionnées tirent sur les FDS.

Le Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale-Direction de la Justice Militaire met en garde toutes ces personnes qui se livrent à de la détention de ces armes de guerre qu’elles seront retrouvées et traduites en justice.

A suivre…

Avec Africaguinee.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici