Rose Paula Precimou, aux journalistes: « Nous ne voulons pas d’une presse qui se veut censurer »

0

La ministre de l’information et de la communication, Rose Paula Precimou, a rencontré les différents associations de presse du pays et le syndicat. La rencontre a eu lieu, ce vendredi 24 décembre à la maison de la presse à Kipé.

Après cette rencontre, Rose Paula Precimou, a déclaré que, « cette rencontre nous a permis de mettre la lumière et l’accent sur un certain nombre de problématiques que nous avons déjà évoqués, c’est les problématiques des différentes lois du cadre juridique et réglementaires, la problématique de la formation, il y a eu aussi la question de la maison de la presse, qui reste une des préoccupations majeures des acteurs de cette presse-là, nous les avons tous pris et il y a eu également le sujet de l’implication des femmes, personnellement je prends ce sujet à cœur et nous prendrons toutes les dispositions pour qu’elles soient bien représentées dans la presse et qu’elles soient aussi parties prenantes dans les enjeux au niveau de la presse ».

Ensuite, Rose Paula Precimou, a laissé entendre qu’il « est plus que nécessaire d’avoir une presse libre, solidaire et épanouie qui se veut sociale et qui est à l’écoute de la population et qu’il soit avec ceux qui tiennent désormais les reines du pays. Nous souhaitons que la collaboration avec le gouvernement actuel, soit de plus en plus saine, une collaboration réussie pour que notre société amorce un véritable développement. Et cela ne peut passer sans une bonne information et une bonne communication des valeurs que nous prônons. Nous ne voulons pas d’une presse qui se veut censurer, mon combat aujourd’hui c’est pour que la presse puisse exister, mais qu’elle existe de façon libre et transparente pour que nous puissions réussir cette transition, nous ne pourrons le faire sans vous la presse ».

Facely Camara

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici