Morissanda Kouyaté à la CEDEAO : « Il n’y a pas d’agenda caché en Guinée »

0
Morissanda Kouyaté
Morissanda Kouyaté

« La Guinée est un pays fondateur de la CEDEAO, nous sommes en transition, nous ne serons pas éternellement comme ça. Nous continuerons à parler avec la CEDEAO, pour qu’elle nous accompagne en tenant compte de nos spécialités et des progrès exceptionnels qui se déroulent ici et qui ne se déroulent nulle part après les changements », a déclaré, Morissanda Kouyaté, ministre des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, ce lundi 8 novembre 2021.

 

Dr Morissanda Kouyaté, répondait aux dernières sanctions infligée à la Guinée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDAO) hier dimanche lors d’un sommet extraordinaire qui s’est tenu à Accra, capitale ghanéenne.

« Je pense que nos frères et amis de la CEDEAO ont été plus compréhensifs. Ils demandent à ce qu’il y ait un chronogramme, on est déjà en train de l’élaborer. Mais on ne peut pas le faire si on n’a pas mis en place tous les instruments. Il n’y a pas de CNT encore, on ne peut donc pas parler de chronogramme », a expliqué Morissanda Kouyaté.

Ensuite il essaye de rassurer la CEDEAO, « Il n’y a pas d’agenda caché en Guinée. Le président et le gouvernement n’ont rien à cacher, nous sommes en train de mettre en place un pays digne, un pays normal. On s’entend avec la CEDEAO, on nous accompagne et nous sommes en train d’aller de façon rationnelle ».

Pour finir Morissanda Kouyaté, a laissé entendre, « nous sommes plus pressés qu’eux parce que nous voulons que notre pays avance. Il n’y a pas quelqu’un qui est plus pressé que nous, mais nous voulons faire les choses normalement ».

Pour rappelle la CEDEAO exige entre autre « la libération immédiate et sans condition du Président Alpha Condé.

Elle prend note des derniers développements intervenus en Guinée, notamment l’adoption de la Charte de la Transition, la nomination d’un Premier Ministre civil et la formation du Gouvernement de Transition. Elle encourage les Autorités de la Transition à soumettre rapidement un chronogramme détaillé d’activités à entreprendre dans le cadre de la transition, en vue d’assurer la tenue d’élections, conformément aux décisions issues du Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, tenu le 16 septembre 2021.

La Conférence décide de maintenir la suspension de la République de Guinée de toutes les instances de la CEDEAO, outre l’interdiction des voyages et le gel des avoirs financiers des membres du CNRD et de leurs familles, jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel ».

Salimatou Barry

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici