Massacres du 28 septembre 2009 : « Ce dossier a besoin d’être jugé pour la conscience nationale » dixit Sidi Souleymane N’diaye, procureur de Dixinn

0
Sidi Souleymane N'diaye
Sidi Souleymane N'diaye, procureur de la République près du tribunal de première instance de Dixinn

Devant les membres du CNRD, le procureur de la République près du tribunal de première instance de Dixinn, Sidi Souleymane N’diaye, a estimé que le dossier des massacres du 28 septembre 2009 doit être juger pour la conscience nationale.

 

Selon lui, l’ordonnance du renvoie de ce dossier a été déposé au parquet de Dixinn depuis 2017.

 

« Ce dossier attend depuis 2017 d’être jugé. Depuis 2017, l’ordonnance de renvoi devant le tribunal criminel de Dixinn a été rendue par le pool des juges d’instruction, ce dossier attend d’être jugé. Ce dossier a besoin d’être jugé pour la conscience nationale », a laissé entendre Sidi Souleymane N’diaye, procureur de Dixinn, ce mardi 21 septembre 2021.

 

Il faut rappeler que le 28 septembre 2009, alors que les forces vives de la nation manifestaient du stade dudit nom contre une éventuelle candidature de Moussa Dadis Camara, l’armée est intervenu avec une répression sans précédent. Selon l’ONU, plus de 100 personnes ont été tuées, des femmes violées, des porté disparus et des arrestations.

 

Facely Camara   

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici