Mamadou Sylla, fait des nouvelles révélations sur Alpha Condé

0
Mamadou Sylla, chef de file de l'opposition parlementaire
Mamadou Sylla, chef de file de l'opposition parlementaire

Mamadou Sylla fait de nouvelles révélations sur Alpha Condé. Le chef de file de l’opposition parlementaire révèle que les forces spéciales de Guinée ont été créées après que Idriss Déby a conseillé Alpha Condé.  

« Idriss Déby était un ami très cher du président Alpha Condé, je peux dire que c’était son conseiller sur tout ce qui est de la défense. Quand tu prends les forces spéciales par exemple, il y a la même chose aussi au Tchad », a révélé Mamadou Sylla, chef de file de l’opposition parlementaire.

Pour lui, avec la disparition d’Idriss Déby, Alpha Condé a perdu « un grand ami ». Il estime aussi que Idriss Déby est une grande figure de la scène politique africaine.

Mamadou Sylla, chef de file de l’opposition a fait ces révélations sur sa page facebook,

Vendredi dernier, l’ancien président tchadien, Idriss Déby a été inhumé dans village national après un hommage que le peuple tchadien lui a rendu à N’Djamena. Plusieurs chefs de l’Etat africain étaient présents mais aussi le chef de l’Etat français.

Présent à N’Djamena, Alpha Condé, président guinéen a tenu un discours que nous vous proposons ci-dessous.

« Comme le dit un poète, un être vous manque et tout est dépeuplé. Tout le monde connaît les liens qui nous ont unis. Comment nous avons travaillé ensemble pour assurer à l’Union africaine son autonomie, à la fois financière et nous battre pour que toutes les questions africaines soient désormais réglées par les Africains. Car seuls les Africains peuvent accepter de mourir pour l’Afrique. Seuls les Africains connaissent la situation de leurs peuples. Le président Deby était ce modèle. Quand nous avons créé des champions. Nous l’avons désigné comme le champion pour la jeunesse. Car la jeunesse est l’avenir de l’Afrique. Le président Deby a montré son attachement à l’Afrique en versant le sang de son peuple sur les différents champs de bataille africains. Mais le moment n’est pas de parler. Le moment est de voir comment nous les chefs d’États en suivant l’exemple du président Deby, nous allons pouvoir nous donner la main afin de renforcer l’unité de l’Afrique, de renforcer son indépendance et de permettre qu’elle continue à parler d’une seule voix. Le peuple tchadien, sa famille, connaissent les liens intimes qui nous ont liés. Donc je ne serais pas très loin. Je dis seulement que le combat que nous avons commencé ensemble, cher frère, ami et complice, nous allons le continuer afin que l’Afrique d’ici 2050, soit le premier continent du monde », a déclaré Alpha Condé.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici