Maison centrale. « La vie de notre client est en danger », alerte l’avocat de Dadis par rapport à Toumba

0

Le procès des massacre du 28 septembre 2009 s’est poursuivi, ce mardi 4 octobre au tribunal criminel de Dixinn délocalisé dans l’enceinte de la Cour d’appel de Conakry. A cette occasion, la défense du Capitaine Moussa Dadis Camara, a alerté sur le danger qui guette son client à la maison centrale de Conakry.

 

« Nous plaidons pour une liberté provisoire pour notre client, à défaut son placement en résistance surveillée. Nous vous rappelons qu’il est placé en détention au même endroit que la personne qui a attenté à sa vie. Je veux parler de Toumba Diakité. Monsieur le président, le 28 septembre, jour de l’ouverture du procès, Toumba est parti à sa rencontre. La vie de notre client est en danger », a lancé, Me Pépé Antoine Lama, un des avocats de l’ex chef de la junte militaire.

 

Pour l’instant le tribunal ne s’est pas prononcé sur cette demande formulé par la demande. Mais déjà, le ministère public s’oppose à catégoriquement à la demande.

 

Oumar Diaby

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici