Les syndicats réclament à l’Etat 1 500 000 GNF comme salaire de basse

0
148
Les syndicats
Les syndicats

Les syndicats guinéens réclament à l’administration publique de payer le SMIG à 1 500 000 GNF. Cette demande a été faite, ce samedi 1er mai 2021, à l’occasion de la journée internationale du travail. Le cahier de charge a été lu par Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG.

 

CAHIER DE CHARGE

A l’occasion du 135ème anniversaire de la fête internationale du travail le mouvement syndical Guinéen a l’honneur de soumettre au gouvernement et aux patronats le présent cahier de charge.

Concernant l’Administration Publique, le mouvement Syndical Guinéen demande :

  • La revalorisation du Salaire minimum interprofessionnel garantie (SMIG) à hauteur d’un million cinq cent mille Francs (1.500.000GNF).
  • Augmentation de 50% de salaire indiciaires des fonctionnaires et les pensions
  • L’engagement à la Fonction Publique des enseignants contractuels en situation de classe
  • Le maintien du prix du carburant à la pompe à 9000gnf
  • La reprise des élections sociales
  • Le renouvellement du mandat des membres du conseil d’administrations dont les mandats sont échus
  • Audite de la caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS)
  • Révision des conventions collectives branche
  • Mise en place d’une banque de l’habitant

10-Réorganisation de l’inspection générale du travail

11-Le relèvement de l’allocation familiale

12-Le respect de liste des emplois protégés

13-Guineenisation des postes

 

 

Conakry le 1er Mai 2021

 

 

Le Mouvement Syndical Guinéen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici