L’avocat de Kassory, affirme : « L’Etat guinéen a parfaitement le droit de poursuivre qui il veut »

0

Ibrahima Kassory Fafana et Cie renforcent leurs défenses. Deux avocats africains sont arrivés ce dimanche soir pour épauler les avocats guinéens da la défense des anciens ministres d’Alpha Condé, qui sont en prison depuis 6 avril 2022.

Maître Seye Ousmane de Dakar et Maître Mamadou Ismaëla Konaté Malien avocat à Bamako et à Paris ce sont les deux hommes de droit qui ont posé leurs valises ce dimanche 10 avril à l’aéroport international Ahmed Sékou Touré.

« Nous sommes des avocats. Nous sommes venus faire notre travail », a lancé, Maître Seye Ousmane, à sa descente d’avion. Toutefois, il précise : » Nous n’avons pas encore connaissance du fond du dossier. Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’on attend d’avoir les dossiers, rencontré notre client ».

A lire aussi   Guinée. Lutte contre la corruption : un numéro vert mis à la disposition des citoyens

« Ça va se passer très bien. Les avocats ont la même déontologie, les même règles. Nous nous connaissons déjà. Ce n’est pas la première fois que je viens plaider à côté des confrères guinéens. Nous sommes toujours optimiste. Si demain le procès devait se tenir, nous avons aussi les moyens. Parce qu’il y a les droits de la défense. Il faut qu’on respecte les droits de la défense. La défense a tous les droits. On ne peut pas venir plaider un dossier dont on ne connais pas le contenu. Il faut d’abord qu’on nous communique le dossier. Qu’on nous mettent dans de bonnes conditions d’assurer effectivement les droits de notre client. L’Etat guinéen a parfaitement le droit de poursuivre qui il veut conformément à ses lois et règlements. Mais il faut aussi qu’il garantisse les droits de la défense des personnes poursuivi. Parce que c’est des droits constitutionnels et même naturels », a déclaré Me Seye par rapport aux conditions de travail avec ses collègues avocats guinéens.

A lire aussi   Eco2: des forces spéciales font irruption pour faire libérer leurs camarades et arrêtes certains

De son côté, Maître Mamadou Ismaëla Konaté, a expliqué qu’une « procédure judiciaire c’est des règles et des règles qui nous permettent aujourd’hui de savoir exactement les uns et les autres quels sont des rôles que nous jouons dans le cadre de cette procédure. Et c’est pour cela que nous venons à la rencontre de nos confrères de Guinée, nos confrères d’ailleurs pour prendre en charge ce dossier qui nous oppose à l’État de Guinée ».

Oumar Diaby

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici