La haute autorité de la communication menace de sévir contre les journalistes qui…

0

La haute autorité de la communication (HAC) menace de sévir contre les journalistes qui débordent dans l’exercice de leur fonction. Dans un communiqué publié ; ce vendredi 12 novembre, l’institut en charge de régulariser les médias en Guinée, constate le piétinement « des règles déontologiques » du journalisme.

 

Sans cité le nom d’un journaliste ou d’un média, le président de la HAC, affirme que certains, « se livrant à la diffusion de fausses informations ou mettant en cause des personnalités publiques ou privées dans le cadre de campagnes de diffamation ».

Nous vous proposons ci-dessous le contenu du communiqué

La Haute Autorité de la Communication (HAC) constate avec amertume que certains médias (journaux, radios, TV, sites d’informations) piétinent sans retenue les règles déontologiques, se livrant à la diffusion de fausses informations ou mettant en cause des personnalités publiques ou privées dans le cadre de campagnes de diffamation, ou surtout des informations de nature à ébranler la cohésion sociale, la paix et l’unité nationale.

Ces manquements interviennent dans des émissions interactives ou de débats mal préparés au cours desquelles des invités, souvent mal informés profèrent des accusations sans fondement et des injures à l’encontre de personnes physiques ou morales.

Ce, malgré de multiples rencontres de sensibilisation avec les associations de médias et patrons de presse, la méthode pédagogique adoptée parla HAC, basée sur des entretiens professionnels surtout en cette période de Transition.

En conséquence, la HAC prévient que désormais, toute violation constatée des dispositions de la loi en matière de communication sera sanctionnée conformément aux textes en vigueur.

 

Facely Camara

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici