Guinée : Mohamed Diawara attaque les arrêtés du ministre Charles Wright devant la Cour suprême

0

C’est une grande première en République de Guinée. Un professionnel de la Justice attaque les arrêtés de son ministre devant la Cour Suprême. Les avocats de Mohamed Diawara, ancien procureur spécial près le tribunal pour enfants n’abdiquent dans l’affaire qui oppose leur client à Alphonse Charles Wright, ministre de la justice et des droits de l’Homme. Ils ont introduit ce vendredi 09 septembre, à la Cour suprême deux recours contre les arrêtés du ministre.

Les avocats demandent dans le premier recours, l’annulation de l’arrêté suspendant Mohamed Diawara et celui portant nomination d’un procureur spécial par intérim. Deux arrêtés pris respectivement les 16 et août.
Le second recours vise l’obtention d’un sursis à l’exécution des deux arrêtés de Alphonse Charles Wright.

Les deux magistrats, Me Almamy Samory Traoré et Me Pépé Antoine Lama soutiennent que le ministre, Alphonse Charles Wright a renversé l’ordre de ses décisions en suspendant Mohamed Diawara sans saisir au préalable le Conseil suprême de la magistrature (CSM) et la non fixation dans l’arrêté de la durée de suspension du magistrat.

« Ce qui s’apparente indubitablement à une suspension abusive. Dès lors, l’arrêté de suspension de monsieur Mohamed Diawara est entaché d’un vice procédure », dénonce les avocats qui relèvent que la nomination du remplaçant de Mohamed Diawara a été sans l’avis du Conseil supérieur de la magistrature, « condition sine qua non à la validité de déplacement d’un magistrat », soulignent les avocats, cités par nos confrères de Guineenews.

In mediaguinee

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici