Est ce Dieu qui a quitté la Guinée où c’est la Guinée qui a quitté Dieu ? S’interroge Elie Kamano

0
Elie Kamano
  • Chers aînés, je ne suis pas votre ennemi, je veux tout simplement, dans une démarche stoique et en harmonie avec notre histoire, vous demandez d’accepter d’epouser la culture de l’alternance démocratique au sein de vos différentes formations politiques afin d’éviter de vous exposer à la vendetta de cette nouvelle classe politique que nous sommes.
    Le cycle de la vie, de l’école et de la famille, font montre d’exemple dans chaque processus qui nous rappelle que plus on prend de l’âge plus la peau se fane et plus l’esprit perd sa ram.
    Chers aînés, excusez moi de vous dire ceci même si je dois me faire lyncher comme un malpropre qui n’a pour seul ambition et pour seul projet que de voir les jeunes prendre la tête de vos différentes formations politiques, par ricochet, de vous voir partir.
    Vous êtes des technocrates, oui.
    Des diplomates, oui.
    Des économistes, oui.
    Des ingénieurs, oui.
    Des docteurs en ceci ou cela, oui.
    Vous êtes la Guinée d’hier avant nous, oui.
    La Guinée d’aujourd’hui avec nous, oui.
    Vous voulez être la Guinée de demain sans nous même s’il faille s’insulter avec vos petits enfants qui aspirent aussi gouverner cette même Guinée ????
    Est ce Dieu qui a quitté la Guinée où c’est la Guinée qui a quitté Dieu ?
    Chers aînés, je ne suis pas votre ennemi mais j’aimerais que vous partez, car de 1970 à 2008, vous n’avez jamais fait la promotion de l’alternance démocratique que vous reclamiez tant à Alpha Condé parceque vous vouliez sa place.
    Au temps du feu président Sekou Touré comme celui du feu président Lansana Conté, on à vecu dans un Koudeisme dont vous étiez les pincipaux promotteurs.
    L’histoire de Guinee est encore récente par endroit, et il me suffit juste de rejouer le film pour que le peuple comprenne ma motivation à vous demander de partir et renaître à travers des jeunes sur qui vous pourrez compter et à qui vous pourrez confier votre héritage politique.
    Vos petits enfants ne doivent en aucun cas être vos interlocuteurs politiques par votre boulimie du pouvoir.
    Nul ne peut empêcher l’aiguille d’une montre de tourner, nul ne peut empêcher au temps de nous imposer son regime dictatorial.
    Ce temps qui impose le changement de génération, qui opère une alternance naturelle dans tous les secteurs de la vie sans demander notre permission.
    C’est ce temps qui vous a puni, c’est pas nous les jeunes.
    C’est ce temps qui s’impose à chacun d’entre nous comme arbitre ou maître de jeu qui distribue les cartons jaunes et rouges.
    Certains me demandent de vous chasser par les urnes, à ceux ci je réponds que vous avez fini de balkaniser le peuple, de le morceler et d’émietter son unité avec des arguments fallacieux qui surfent ? sur un communautarisme cinglant et un régionalisme arrogant.
    Chers aînés, l’esprit c’est comme un disque dur qui a une capacité de stockage connue, dès que la capacité des fichiers depassent celle des Gigas, on vous dit espace insuffisant.
    De 70 ans à 85 ans, c’est espace insuffisant.
    Et de 85 ans a 100 ans c’est espace mort.
    Chers aînés, je ne suis pas votre ennemi, je veux tout simplement, dans une démarche stoique et en harmonie avec notre histoire, vous demandez d’accepter d’epouser la culture de l’alternance démocratique au sein de vos différentes formations politiques.
    Votre fiston Elie kamano.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici