Durée de la transition. Les propositions vont de 18 mois à 5 ans

0

Le ministre en charge de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Mory Condé et ses collègues ministres, ont rencontré, ce vendredi les « forces vives » de la nation.

Lors de cette rencontre qui s’est déroulée dans un complexe hôtelier de Conakry, la « synthèse des propositions du chronogramme de la transition », tirée des 54 propositions faites par les « forces vives » de la nation a été présentée.

Ce qui a permis à ces derniers d’apporter un dernier regard et voir s’il n’y a pas eu d’omission.
Prenant la parole, le ministre Mory Condé a indiqué que : « Les résultats de ces concertations serviront de base pour un retour effectif à l’ordre constitutionnel dans un délai déterminé de manière consensuelle. L’espoir est donc désormais permis pour extirper de nos cœurs les rancœurs qui ont été souvent à l’origine de nos incompréhensions, rendant difficile notre commune volonté de vivre ensemble dans la paix et dans le respect de nos différences. Le chef de l’Etat, le président du CNRD, le colonel Mamadi Doumbouya recevra vos propositions ; il en tiendra compte pour que le choix qui sera fait, soit une position qui ne souffrira d’aucune contestation. »

Ensuite il a rassuré les acteurs. « De la même manière que nous vous avons transmis les activités clés devant aboutir à un retour à l’ordre constitutionnel, nous allons également vous transmettre par voie de courrier ce document de synthèse. Tout ce que nous voulons, nous voulons qu’il y ait de la transparence et de la communication dans l’ensemble de nos actions jusqu’à la réalisation de la dernière action qui consiste à l’installation du président de la République. C’est pourquoi nous avons appelé le cadre de concertation inclusif. L’ensemble des actions seront menées de concert avec les acteurs que vous êtes », a-t-il ajouté.

Enfin, il a invité à saisir une dernière chance : « Avant de transmettre ce document la semaine prochaine, nous invitons tous les acteurs ici présents dans cette salle, qui estiment qu’ils n’ont pas été pris en compte de se rapprocher des collègues afin de pouvoir prendre en compte leurs propositions. »

Quant aux 54 propositions, elle sont regroupées comme suit : Au compte des coalitions des partis politiques : « ADC BOC : pas de proposition; CPR: 36 mois; APAV : 41 mois; RPG-ARC-EN-CIEL : pas de proposition d’activités; Renaissance Guinéenne : 18 mois 15 jours; CORED- GUINÉE : pas d’activité; COPED : 25 MOIS; COPAD: 2ans 6 mois; CTD : 24 mois; AAD: Pas de proposition; CTD : 24 mois; CODEG: pas de proposition; COPAM : 39 MOIS; COPAG: 36 MOIS; CDDG: ( coalitions des partis pour le développement) 30 mois; COSAG : 44 mois; CCD: pas de proposition ».
Au compte des partis politiques, « Union pour la nouvelle Guinée (UNG) : 4 mois UNG; Coalition centriste pour l’espoir : 3 ans ».

Au compte des plateformes des organisations de la société civile : « Mouvement avant tout : 42 mois; Cellule Balai Citoyen: 24 mois; FNDC : 24 mois; 5 Centrales syndicales : 33 mois; Ensuite, 23 plateformes unies ont proposé 33 mois. »

 

In Guinee7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici