Des agents des forces spéciales sèment la terreur au commissariat central de Ratoma : plusieurs policiers arrêtés

0
Forces spéciales

C’est une scène surprenante qui s’est déroulée ce dimanche, 03 avril 2022 dans l’enceinte de la cour du commissariat central de Ratoma. Des éléments des forces spéciales ont pris d’assaut le lieu et bastonné les occupants. Tout est parti de l’interpellation d’un des leurs par des agents du commissariat central de Ratoma pour avoir percuté avec sa voiture un jeune conducteur de moto, rapporte Laguinee.info à travers un de ses journalistes.

L’élément des forces spéciales interpellé était en civil et roulait dans sa voiture. En face du commissariat central de Ratoma, il a percuté un conducteur de moto, un jeune mécanicien. Des agents de la police lui ont demandé de descendre de l’engin, il n’a pas obtempéré. Alors ils l’ont arrêté et placé en garde à vue.

Entre-temps, le militaire a réussi à joindre ses collègues et ceux-ci ont débarqué dans le commissariat central de Ratoma. En plus de le libérer, ils ont bastonné les agents trouvés sur place et embarqué certains d’entre eux à bord de leurs pick-up.

« On lui a dit de présenter ses documents qui prouvent qu’il est des forces spéciales, il a n’a pas accepté. On lui a dit de transporter à l’hôpital le jeune percuté, il n’a pas accepté non plus. Comme il est sûr de lui, il a sorti son pistolet. Mais on le lui a difficilement retiré. Quand on l’a placé en garde à vue, il a appelé ses collègues qui sont venus à bord de deux pick-up. Ils ont bastonné certains agents de la police et emporté avec eux trois autres. Nos amis qu’ils ont emportés, je ne sais pas où ils les ont amenés », témoigne l’un des policiers victime.

Quant au conducteur de taxi-moto percuté, nous dit-on, il est gravement blessé. Et aux dernières nouvelles, Laguinee.info a appris que les agents de la police embarqués puis déposés au ministère de la Sécurité à Coléah ont été libérés.

Laguinee.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici