Cellou Dalein à ses militants : « les infrastructures, vous savez, je sais faire »

0

Cellou Dalein Diallo, président de l’union des forces démocratie de Guinée (UFDG) poursuit son séjour en Europe. Ce week-end il était à Milan en Italie où il a tenu un meeting.

Devant ses militants et sympathisants, Cellou Dalein Diallo, a déclaré : « les infrastructures, vous savez, je sais faire. J’ai eu l’opportunité, si j’étais investi en 2010, aujourd’hui il n’y aurait pas une seule préfecture qui n’était pas désenclavée par une route bitumée. Lorsque je vais à Dakar et Abidjan je vois ce qui est fait. Ça ne m’effraie pas, parce que je sais comment faire. J’avais déjà un projet lorsque j’étais ministre des TP (Travaux publics) pour désenclaver toutes les préfectures de Guinée par des routes bitumées. Et non seulement on aurait entretenu ce qui existe mais on aurait fait l’extension du réseau de bitume, un des axes si prioritaires. C’est comme pour dire ce que j’ai pu faire lorsque j’étais là. Aucune région n’est privilégiée, toutes les régions sont prioritaires. Maintenant comme on a pas d’impact suffisant, de ressources internes suffisantes, il faut emprunter évidemment, il faut préparer des projets qui mettent en évidence la rentabilité du projet que vous soumettez aux partenaires. Que ça soit le Fonds Européen de développement, la Banque Mondiale, la Banque islamique de développement, la BAD ou la BDA ».

A lire aussi   Palais Mohamed V. Colonel Mamadi Doumbouya rencontre les diplomates accrédités en Guinée

 

« Mais je sais, je travaille avec toutes ces institutions, je sais comment ils font. Tous les projets qu’on a pu réaliser il n’y a pas pratiquement un franc du budget national. J’ai pu, grâce à une certaine crédibilité de ces institutions en tant que directeur général à la Banque Centrale et ailleurs. Vous savez comment on présentait les projets qu’on devait financer ? Il faut veiller à la bonne exécution du projet dans le respect des budgets et du délai pour éviter la corruption. C’est là, la crédibilité naît. Lorsqu’on sent que vous êtes sérieux, rigoureux, dans la gestion les gens vous font confiance », soutien l’ancien premier ministre.

Salim

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici