Bogola Haba : « Nous démandons à chacun de se réssaisir en ne ménaçant pas la CRIEF et la Republique »

0

PERSONNE NE DEVRAIT EMPECHER OU INFLUENCER LA JUSTICE GUINEENNE DE FAIRE SON TRAVAIL POUR LE BIEN DE TOUS. LAISSONS NOS AVOCATS EXHIBER NOS PREUVES DEVANT LES JUGES.

Hier,certains guinéens dans ce pays ne répondaient même pas á une simple convocation d’un enquêteur. Ils étaient au dessus de la République et de la loi en utilisant leur position privilégiée dans l’administration publique ou sur l’échiquier politique ou dans leur communauté ou dans leur réligion ou utilisaient tout simplement leur position de richesse financière.

Aujourd’hui (pendant cette periode exceptionnelle et nous souhaitons que cela continue après la transition),cette pratique semble être révolue. Tout le monde est maintenant justiciable. La République qui s’exprime aujourd’hui á travers la loi et les juges est au dessus des individus, des partis politiques, des communautés et de nos richesses.

A lire aussi   Détournement de fond public. Débarqué de la tête de la SEG, Mamadou Diouldé Diallo, mis aux arrêts et écroué en prison

Par conséquent,personne ne rend service á lui même, ni á son leader, ni à sa formation politique encore moins á sa communauté en ménaçant la République á cause d’une affaire privée pendante devant la justice pour des actes posés volontairement en toute connaissance de cause par un libre citoyen dans l’exercice de son métier dans le secteur public ou privé.

Alors,nous démandons á chacun de se réssaisir en ne ménaçant pas la CRIEF et la Republique. De même, les leaders concernés par les convocations de la CRIEF ou des tribunaux de droit commun doivent jouer á l’apaisement en réfusant la manipulation á leur profit des faibles qui ont placé leur confiance en eux. Comme de bons citoyens, ils doivent répondre aux juges dans la sobriété, la simplicité et sans des bruits inutiles et improductifs car cela ne changera pas les faits ni les preuves d’innocence á exhiber aux juges et au public en toute transparence car notre gouvernance publique a changé de génération et notre peuple a soif de justice dans la gestion de son bien public.

A lire aussi   CRIEF. L'ancien ministre Djakaria Koulibaly, abandonné par ses avocats

Dépuis le mouvement citoyen national « Forces Vives » de 2006-2007 sous Lansana Conté en passant par le deuxieme mouvement citoyen national FNDC de 2019-2021 sous Alpha Condé et maintenant le FNDT en 2022 pour la dêfense de la Republique,nous réclamons collectivement la justice pour tous et non la justice pour les autres seulement.

Maintenant que la nouvelle génération de juges guinéens a pris sa responsabilité en main pour répondre á l’appel du peuple comme les militaires ont répondu á l’appel du peuple le 5 Septembre 2021, il est de notre devoir citoyen de normaliser notre pays dans le calme en imposant l’autorité de l’Etat par la loi et cela pour ne pas être complice de l’impunité généralisée comme le doyen Alpha Condé l’a fait entre 2010 et 2021 á la deception de ceux qui ont placé leur confiance en lui en 2010 pour faire ce travail.

A lire aussi   Des opposants interdit de quitter le pays : la mesure reste maintenue

La résistance au changement, la pression politique et les passions communautaires parfois aveugles ont des limites en période exceptionnelle comme celle que la Guinée vit actuellement car les militaires ne cherchent pas d’élécteurs á la prochaine election.A nous de saisir cette opportunité unique pour nettoyer notre pays et répartir sur de bonnes bases.

Keamou Bogola HABA
Cordinateur National du FNDT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici