Affaire Elhadj Doura : « j’étais avec le vieux, mais je ne savais pas s’il était retenu contre son gré », déclare un des accusés

0

La comparution des accusés dans l’affaire d’assassinat de l’opérateur économique Elhadj Abdourahmane Diallo, se poursuit au tribunal de première instance de Dixinn, ce lundi 28 juin. Le premier à être appelé à la barre est Mamadou Samba Diallo, une des personnes qui surveillaient Elhadj Doura lors de sa séquestration.

Mamadou Samba Diallo a reconnu avoir hébergé chez lui à Kenendé (Dubreka), Elhadj Mamadou Diallo qui suivait des traitements médicaux traditionnels. Il a souligné que ce dernier (Elhadj) lui a, un jour, demandé d’accompagner son ami Ibro, qui devait lui remettre un chargeur jusqu’à Maferinyah (Forecariah).

« Avant de me remettre le chargeur, Ibro m’a dit qu’il a un boulot pour moi. Celui de rester en compagnie de son jeune frère (nommé Petit Sow), auprès de son vieux père qui était souffrant et qu’il allait me payer pour ça. Chose que j’ai acceptée. C’est dans ces conditions que je suis resté dans une case en compagnie de Petit Sow avec le vieux (Elhadj Doura) pendant 2 jours, avant qu’il (Elhadj Doura) ne rende l’âme au matin du troisième jour. Et c’est en ce moment qu’Ibro est venu me dire que ce vieux ne devait pas mourir, parce qu’il n’est pas son papa et qu’il était séquestré pour percevoir de l’argent », a-t-il déclaré.

Mamadou Samba a confié avoir pris de peur suite à cette annonce d’Ibro et qu’il a pris la fuite. Mais n’a jamais eu l’idée d’aller faire une dénonciation auprès des autorités compétentes jusqu’à son arrestation 5 mois après.

« J’étais avec le vieux, mais je ne savais pas s’il était retenu contre son gré. Le temps que j’ai passé avec lui là-bas, je n’ai pas trop échangé avec le vieux (Elhadj Doura). Seulement quand il avait besoin de quelque chose il nous demande et on l’aide à l’avoir », a-t-il renseigné.

In Guinee7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici