Trafic de bois à Mamou: Plusieurs personnes interpellées et mis sous mandat de dépôt

0

Après la découverte d’un réseau de trafic de bois entre la Guinée et la Sierra Léone, dans le district de Farinta dans la sous-préfecture de Soyah, située à une cinquantaine de kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Mamou, six (6) suspects viennent d’être inculpés et placés en détention provisoire à la maison d’arrêt de Mamou, a appris l’AGP.

Rencontré, le procureur de la République près le tribunal de première instance (TPI) de Mamou, Elhadj Sidiki Camara, a indiqué que c’est au cours de la matinée du mercredi 19 Mai 2021, que le parquet du tribunal de première instance de Mamou a été saisi par la brigade régionale de lutte contre la criminalité faunique et floristique de Mamou du procès-verbal nº 01 du 18 Mai 2021 établi contre six (6) suspects pour des faits de coupe de bois sans autorisation, détention illégale de tronçonneuse et complicité.

« Ces suspects sont identifiés comme suit : Alpha Kaba (exploitant forestier), Kaba Bangoura (chef secteur Tanènè), Harouna Camara (citoyen) et Ibrahima Sory Traoré dit ” Gongoreyah” citoyen.

Après lecture et analyse de ce procès-verbal, notre parquet a, sur la base des articles 142 et 235 du code de procédure pénale, ouvert une information judiciaire pour coupe, exploitation, commercialisation illicite du bois et complicité, faits prévus et punis par les articles 73 à 78, 164, 165,171 à 175 de la loi L/2017/060/AN du 12 décembre 2017 portant code forestier de la République de Guinée, 19 et 20 du code pénal », a fait savoir le procureur de Mamou.

Poursuivant, El Hadj Sidiki Camara a dit que les six (6) suspects ont été inculpés et placés en détention provisoire à la maison d’arrêt de Mamou. « Des opérations sont en cours pour procéder au regroupement des quantités de bois éparpillées à travers la zone en vue de leur placement sous scellé. Le juge d’instruction est en train de mener l’information et, dans les jours à venir, il nous édifiera davantage sur ce qui s’est réellement passé à Farinta », a-t-il dit.

A rappeler que ces interpellations font suite à la coupe abusive du bois constatée depuis un certain temps dans la zone de Farinta, plus précisément dans les secteurs de Klouklouya et de Tanènè, situés sur le long de la frontière Guinéo-Sierra Léonaise.

AGP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici