Pour obtenir sa liberté, Ismaël Dioubaté, a donné une maison comme garantie

0

Depuis plusieurs semaines, Ismaël Dioubaté, ancien ministre du budget sous Alpha Condé, est détenu à la maison centrale de Coronthie. Il est accusé de corruption, de détournement de dernier public entre par le procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF).

Déjà, dan un arrêt, la Cour suprême a ordonné la mise en liberté de Ismaël Dioubaté mais jusqu’à présent l’arrêt n’est pas exécuté. Qui s’oppose à la libération de Ismaël Dioubaté ?

 

« Ce que nous n’avons pas compris dans l’affaire du ministre Ismael Dioubaté et que nous tenons à dénoncer, c’est que sa libération avait été ordonnée par la Cour, monsieur le Procureur spécial s’est pourvu en cassation, la Cour Suprême s’est prononcée sur la libération mais on apprend que l’arrêt de la Cour Suprême n’est pas encore exécutée parce que le procureur aurait trouvé qu’il faille expertisé le bâtiment objet offert en garantie. Ça nous n’avons pas compris et nous saurons pas donner une interprétation juridique à cet acte à monsieur le procureur. C’est pour cela au vu de la violation de la loi que nous avons devant nous, nous ne pouvons pas nous taire », a expliqué Me Almamy Traoré, un des avocats de Kassory Fafana et Cie.

 

Salimatou Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici