Ismaël Condé présente des excuses au chef de l’Etat : ‘’ce n’était nullement pas l’expression d’une volonté manifeste, je me repens…”

0

Le 1er vice-maire de la commune de Matam a, après sa condamnation ce jeudi 8 juillet, par le Tribunal de Première Instance de Mafanco pour “Offense sur la personne du Président de la République, production, diffusion et mise à la disposition d’autrui des données de nature à troubler l’ordre public, injures menaces, commises par le biais d’un système informatique” présenté des excuses au président de la République.

Ismaël Condé a, à sa sortie de la salle, fait savoir qu’il est content et triste à la fois, content du fait qu’il ait été blanchi des accusations d’escroquerie, d’entrave. « Dans ce procès, c’est mon honneur et ma réputation qui étaient en jeu. Je suis très content du fait que c’est le droit qui a été dit. »
De l’autre côté, il a affiché un sentiment de tristesse et très peiné d’être condamné, pour des accusations d’injures, d’offenses au chef de l’Etat, dit-il. « Je ne suis pas un homme qui utilise les injures pour faire passer ses idées, surtout que mon opposition avec le chef de l’État ne se situe pas au niveau de sa personne physique. Ce qui m’oppose à lui, ce sont des principes et des valeurs démocratiques auxquels nous avons tous souscrits dans un passé récent. »

Avant de s’embarquer pour la maison centrale de Coronthie, il a profité des micros des hommes des médias pour lancer un message au président de la République. « Excellence M. le président de la République, si par mes publications sur les réseaux sociaux, il s’est arrivé que je vous ai offensé, injurié, sachez que ce n’était nullement pas l’expression d’une volonté manifeste, je me repens en vous présentant mes sincères excuses pour ces informations, injures et offenses », a-t-il plaidé. Il dit se remettre à la décision de ses avocats pour donner une suite à ce procès.

Mediaguinee

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici