Guinée: voici les magistrats qui vont juger le dossier du massacre du 28 septembre

0

Après une formation spéciale d’une soixantaine de magistrats, certains en raison de leurs expériences dont des présidents de tribunaux, des procureurs ont été désignés pour recomposer le tribunal de première instance de Dixinn. C’est ce tribunal qui est compétent pour juger l’affaire du massacre du 2009 dont l’ouverture est prévue le 28 septembre 2022. Mais, le procès sera délocalisé et se tiendra dans une bâtisse construite pour cette fin dans l’enceinte de la Cour d’Appel de Conakry.

Détail important: ces hommes ont parfois accepté une rétrogradation pour les besoins de la cause.

Siège/Président : Monsieur Ibrahima Sory 2 Tounkara, précédemment en service au tribunal de première instance de Coyah ;

Juges : monsieur Aboubacar Thiam, précédemment président du tribunal de première instance de N’Zérekoré ; monsieur Kabinet Keita, précédemment président de la section correctionnelle du tribunal de première instance de Kaloum ; monsieur Alpha Saidou Sylla, précédemment président du tribunal de première instance de Kindia ; madame Fanta Alama Camara, précédemment juge au tribunal de première instance de Mafanco.

A lire aussi   Alpha Condé, promet : "d’ici à 2 ans la Guinée non seulement n’importe plus, mais soit pays exportateur" du riz

– Parquet/Procureur de la République : monsieur Algassimou Diallo, confirmé ;

Substituts du procureur de la République : monsieur Sidiki Camara, précédemment procureur de la République près le tribunal de première instance de N’Zérekoré ; monsieur Amadou Oury Diallo, précédemment procureur de la république près le tribunal de première de Labé ; monsieur Abdoulaye Babadi Camara, précédemment procureur de la République près le tribunal de première instance de Boké ; monsieur Amadou Diallo, précédemment procureur de la République près le tribunal de première instance de Forécariah ; monsieur Fodé Bintou Keita, précédemment jugé de paix de Youmou ; madame Djenè Cissé, précédemment substitut du procureur de la République près le tribunal de première instance de Mafanco ; monsieur Fadouwa Mansaré, précédemment juge au tribunal de première instance de Kankan.

A lire aussi   Voici le discours de Lansana Béavogui du 3 avril 1984, que Lanasana Conté n’a jamais accepté qu’il le lit

In Guineenews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici