Col. Doumbouya à la Cedeao: “Il n’est point question d’accepter qu’un quelconque rythme nous soit imposé”

0

Alors que la Cedeao demande une transition de 24 mois, le chef de la junte a prévenu que le Cnrd n’est pas disposé à accepter que lui soit imposé “un quelconque rythme”.

Au cours du Conseil des ministres, jeudi 5 août, colonel Mamadi Doumbouya a rappelé la volonté affichée au lendemain de la prise du pouvoir celle d’aller dans l’inclusivité tout en faisant une rupture avec les habitudes du passé.

“Pour le Président de la Transition, l’exercice des responsabilités permet de savoir que les reformes sont difficiles à être matérialisées et sont encore d’autant plus difficiles quand elles touchent les objectifs ou les intérêts des politiques. Que les résistances vont se créer et l’opinion manipulée. Le Chef de l’État a invité à la résistance en estimant que si ça ne se passe pas maintenant, il serait quasiment impossible de faire ces réformes structurelles et fondamentales pour le développement de notre pays”, a déclaré le chef de la junte.

Face à la pression intérieure marquée par la reprise des manifestations et extérieure avec la Cedeao qui veut une transition courte, colonel Mamadi Doumbouya a prévenu: “Il n’est point question d’accepter qu’un quelconque rythme nous soit imposé”, a-t-il martelé avant d’inviter le gouvernement de continuer à expliquer les 10 actions clés pour un retour à l’ordre constitutionnel.

In Afriquotidien.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici