Cellou Dalein: « nous ne pouvons pas dialoguer le couteau à la gorge « 

0

« Nous ne boudons pas le dialogue, notre position dans ce contexte, nous ne pouvons pas dialoguer le couteau à la gorge. Notre victoire est volée. On a perdu 51 personnes qui ont été tuées, certaines sont nié par le pouvoir. Nous avons beaucoup de prisonniers y compris les proches collaborateur de l’UFDG et de l’ANAD. Vous avez nos bureaux et le siège de l’UFDG qui sont occupés par l’armée depuis le 19 octobre (2020). Nos droits et libertés de voyager moi, mon épouse et mes collaborateurs qui sont en liberté parce que la plupart d’entre eux sont en prison, on ne peux pas voyager », a déclaré Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, ce mercredi 14 juillet 2021.

Selon lui, « si on va au dialogue c’est une forme pour Alpha d’appliquer sa théorie, ils vont demander pardon, aider nous à récupérer nos voix et après il (Alpha Condé, ndlr) va dire c’est ça, c’est sur cette base là nous j’ai fait des concessions. On ira pas au dialogue dans ces conditions. On l’a dit, c’est clair et je sais qu’on est d’accord avec l’ANAD là-dessus, il faut que sa soit clair ».

Et de conclure,  » si on doit aller au dialogue, on s’interdit même de commenter ni le cadre ni les conditions actuelles. Et si nos droits et libertés sont restitués, les droits et libertés de nos concitoyens sont restitués c’est-à-dire qu’ils sont libérés on fera des propositions s’il ya lieu d’y aller mais pour l’instant on a pas de proposition, on a pas de critique à faire à cet égard, ça soit clair ».

Salimatou Barry

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici