Cellou Dalein :« Les gens sont mobilisés pour organiser des prières » pour les détenus politiques

0
Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG

Pour les détenus politiques, selon Cellou Dalein, « les gens sont mobilisés pour organiser des prières, marquer leur solidarité avec des contributions pour qu’ils puissent acheter leurs médicaments, se traiter, se nourrir et pour que leurs familles soient entretenues ».

 

Ce samedi 15 mai 2021, à l’occasion de l’AG virtuelle de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a exprimé sa « solidarité à tous avec nos camarades qui croupissent injustement en prison. Je pense notamment à Ousmane Gaoual Diallo qui est malade qui est dans une cabine à l’hôpital Ignace Deen souffrant non seulement de la frustration d’être injustement condamné mais aussi de maladies contractées lors de son séjour dans les geôles d’Alpha Condé. Je vais penser également à El hadj Ibrahima Chérif Bah le doyen, qui est aussi malade à l’hôpital, et tous les autres qui sont illégalement détenus depuis bientôt sept mois sans aucune raison valable, sans aucune preuve, sans aucun motif sauf leur appartenance à l’UFDG et leur engagement de se battre pour que règne en Guinée la paix, pour que la démocratie soit une réalité, pour que l’État de droit soit une réalité, pour que les guinéens puissent bénéficier tous des immenses potentialités économiques que la providence a donné à notre pays. Ces citoyens innocents qui sont là qu’ils sachent qu’ils ont notre soutien, notre solidarité. Ils n’ont pas seulement le soutien de la direction nationale de l’UFDG, c’est de tout le peuple de Guinée ».

 

Par ailleurs l’ancien premier ministre souligne que : « Je suis peiné lorsque je parle d’eux (détenus politiques) je suis même sous une certaine émotion parce que j’ai horreur de l’injustice. Ils sont détenus dans des conditions insoutenables. Des gens qui n’ont rien fait parce que Alpha Condé a décidé d’affaiblir, de neutraliser l’UFDG et tous les adversaires du troisième mandat. Et ils ont bien identifié leur cible. Ce sont des gens qui étaient actifs dans l’animation politique, dans la communication, dans l’action et qui étaient des symboles forts dans la lutte contre le troisième mandat. Ce sont ceux-là qui sont aujourd’hui en prison et on leur attribue des infractions grotesques et fallacieuses allant de la fabrication, de la détention et du stockage d’armes de guerre à l’insurrection, à l’atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’État. Tous les mots. C’est Alpha Condé, c’est le juge, c’est le procureur, c’est lui la justice malheureusement et c’est pourquoi elle est devenue ce qu’elle est. (…) Lorsqu’il n’y a pas une justice indépendante dans un pays, ça signifie qu’il n’y a pas de recours. Et Alpha le sait et c’est pourquoi il a inféodé la Justice », a martelé Cellou Dalein Diallo.

 

Salimatou Barry  

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici