Cellou Baldé au Col Doumbouya : « Vous n’avez pas assez de munitions pour tirer sur le peuple de Guinée »

0

L’union des forces démocratiques de Guinée ( UFDG) a tenue son assemblée générale hebdomadaire, ce samedi 18 juin à son siège. A cette occasion, Cellou Baldé, a lancé un appel ferme au coloColonel Mamadi Doumbouya.

« Nous lançons un dernier conseil au Colonel Mamadi Doumbouya, on ne peux pas affronter son peuple monsieur le président. Vous n’avez pas assez de munitions pour tirer sur le peuple de Guinée. Vous n’avez pas bombe lacrymogène sur le peuple de Guinée. Mais monsieur le président une seule table suffit pour discuter, pour que l’ensemble des guinéens, pour que la classe politique guinéenne, les forces vives de la nation, les acteurs politiques qui comptent, les acteurs des organisations de la société civile qui comptent pour que vous puissiez conformément à l’esprit et en lettre de l’article 79 pour que vous puissiez mettre ensemble à table pour discuter. Que nous discutions de cette Guinée qui nous appartient tous. Mr le président du CNRD, la Guinée ne vous appartient pas à vous seul même si vous avez le fusil de la République et ce fusil appartient à tous le monde et c’est pas lui qui va régler les problèmes de la Guinée. Pendant 11 ans le fusil de la République a été detourné contre les fils et filles de la Guinée et cette situation que vous êtes venus mettre fin le 5 septembre. Donc, nous invitons incessamment avant le 23 juin mobilisé les vrais forces vives de la nation. Mettez de côté cette justice aux ordres, mettez de côté justice inféodée.

Et donc nous allons lancer un appel à toute les fédérations de l’UFDG du Grand Conakry, à toute les sections de l’UFDG du Grand Conakry, à toute les comités de base, à tous les mouvements de soutien de se mobiliser massivement pour le 23 juin pour accompagner la marche du FNDC. Le 23 juin mobilisation nous massivement pour répondre au mot d’ordre du FNDC. En tant citoyen, c’est une marche citoyenne comme on la dit accompagné. Si c’est l’UFDG qui lance le mot d’ordre on ne vous pas accompagné on vous dit de sortir mais nous accompagnons en tant que citoyen de la République épris de paix, de justice et de liberté pour ne pas que nos sacrifices ne soient anéantis », a déclaré, Cellou Baldé, responsable des fédérations de l’UFDG à l’intérieur du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici