Abdoulaye Bah à Mory Condé : « On ne peux pas prendre une main qui n’a pas répondu à ceux que nous avons demandé »

0

Abdoulaye Bah, membre de l’UFDG et ancien président de la délégation spécial de Kindia, s’est exprimé sur la main tendue du ministre Mory Condé, à la classe politique guinéenne. Pour ce responsable politique, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation doit répondre d’abord à leur demande pour qu’ils acceptent la main tendue.

Lisez

« Un dialogue est politique. En lieu et place de ce dialogue nous a servi un cadre de concertation. (…) si maintenant le ministre Mory Condé, fait fu de cela et qu’il revient avec une main, je ne sais pas avec quelle main il tend à des frères guinéens, politiciens qui réclament un dialogue. Donc, pour nous nous restons toujours dans notre position à savoir un dialogue politique, un dialogue avec la classe politique sur des questions politiques d’intérêts nationale. Voilà la précision pour que les gens comprennent que ceux qu’ils ont fait ne correspond pas à l’idéal de sincérité, de collaboration, de fraternité et de collaboration entre frères guinéens. Et ça, ce n’est pas ça qu’on demandait et on ne peux pas prendre une main qui n’a pas répondu à ceux que nous avons demandé qui n’est pas compliqué à satisfaire.

En Guinée, on se connaît. La Guinée vient de loin, de grâce essayons d’être une fois sincère avec la Guinée, avec nous-mêmes. Le pouvoir n’est pas éternel. Les Sékou Touré sont partis après 26 ans de pouvoir, Conté, est partie après 24 ans de pouvoir, Alpha Condé, vient de partir après 11 ans de pouvoir. Donc, je pense que ces trois pouvoirs politiques antérieurs devraient servir de leçon à nos frères d’aujourd’hui, le CNRD plus le gouvernement, comme la dit Colonel Doumbouya, d’éviter les erreurs du passé. Les erreurs du passé c’était la manipulation, la tromperie, la non sincérité, c’était ça les erreurs du passé plus les violences qui en découlait.

Aujourd’hui, je pense que nous sommes assez mûr pour ne pas s’inventer des artifices, des manoeuvres pour tromper son frère guinéen de politique. Je rappelle qu’ils exercent une activité des partis politiques. Et donc, je pense qu’il qu’on rappel ça à M. Mory Condé et à l’ensemble du gouvernement et au CNRD que les manoeuvres artificielles ne marchent pas. D’abord, en Guinée, elle n’ont jamais marché. Alpha Condé, pendant 11 ans à fait des acrobaties, de la gymnastique ici mais il a fini par tomber et faire tomber ceux qui l’accompagnaient et soutenaient », a déclaré Abdoulaye Bah.

Salimatou Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici