30 prisonniers libérés: « il faut en même temps craindre que cette décision… », dixit Cellou Dalein

0
Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG

Pour Cellou Dalein Diallo, il faut « craindre » la décision de délibération des détenus politiques intervenus hier vendredi. Selon lui, cette décision peut-être une opération de communication pour dire que la justice est indépendante.

« S’il faut se réjouir de la libération, ce 7 mai, de 30 citoyens injustement incarcérés depuis bientôt 6 mois, il faut en même temps craindre que cette décision ne soit une opération de communication visant à soutenir la campagne déclenchée par le gouvernement pour accréditer l’idée selon laquelle notre justice serait indépendante.

Soyons vigilants car cette décision de non-lieu rendue aujourd’hui en faveur de ces 30 militants de l’opposition tout comme les verdicts qui seront prononcés contre les leaders de l’UFDG, de l’ANAD et du FNDC, sont des décisions dictées par Alpha CONDE », a écrit Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG sur sa page Facebook.

A lire aussi   Sidya Touré à Alpha Condé : « La présidence n’est pas un centre d’apprentissage »

Focus woulanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici