Une Coalition de femmes demande à l’Etat de créer « des mesures d’accompagnement pour les victimes des déguerpissement »

0
In Conakry

« La nécessité de la paix et de la non-violence en Guinée » c’est sous ce thème que la Coalition des Femmes de Guinée pour la Paix (CFGP) a tenu une conférence de presse, ce jeudi 25 février à Conakry.

 » Nous voulons un dialogue inclusif. Nous voulons que toutes les parties concernées participent au dialogue parce que nous tous des fils et filles de la Guinée. (…), nous invitons humblement pour la paix, pour le prix de la paix en Guinée nous invitons toutes les parties concernées à participer au dialogue », a mentionné Mme Doras Néma DIONE, coordinatrice de la CFGP.

Cette Coalition par la voix de Kadija Bah a fait des recommandations. « Le respect des droits humains en toutes circonstances. La restauration de la confiance entre les différentes institutions, les acteurs politiques, la société civile, le gouvernement et la population. La création des mesures d’accompagnement pour les victimes déguerpissement, leur permettant de consolider leurs activités économiques. La poursuite des politiques de résilience et la sensibilisation de la population sur les mesures barrières relatives à la protection contre le virus à COVID-19 et Ebola ; en impliquant les organisations de la société particulièrement celles des femmes. L’instauration d’un dialogue franc et sincère entre les acteurs politiques « , a-t-elle demandé.

A lire aussi   Guinée : Un mouvement sollicite la création d’une préfecture pour les Kouranko

Oumar Diaby

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici