Souhoulé (N’zérékoré) : un jeune tue sa marâtre après l’avoir violée au champ

0
Femme violée
Image d'illustration

On en sait désormais sur l’attaque des postes de police et de gendarmerie de la sous-préfecture de Soulouta à N’zérékoré.

 

 

En effet, dans la soirée du mercredi, un groupe de jeunes en colère, venus du district de Souhoulé, a saccagé les locaux des services de sécurité pour exiger la libération d’un jeune soupçonné d’avoir violé et tué sa marâtre.

 

Selon nos informations, le présumé tueur a échappé de justesse à la colère de la population avant d’être transféré par la gendarmerie, au commissariat de police de la sous-préfecture de Gouécké.

 

Depuis samedi dernier, la victime, âgée d’une trentaine d’années, était portée disparue dans le district de Souhoulé, toute chose de nature à provoquer incompréhension et inquiétude chez les villageois.

A lire aussi   Cellou Dalein fait une annonce en faveur d'Alpha Condé

 

Dans la journée de ce mercredi, la dépouille de la dame a été découverte dans des résidus de palmiste de son présumé bourreau. Elle avait été violée avant d’être tuée, a-t-on appris.

 

«La femme devrait rentrer au village avec ses camarades après une partie de travaux champêtres. Mais celle-ci a dit à ses amis de la devancer parce qu’elle n’avait pas fini encore ses travaux. C’est ainsi que le jeune a profité de l’absence des autres pour violer sa marâtre. Au moment où la femme tentait de fuir, il l’a rattrapé pour la tuer dans un bas-fond et il a caché le corps dans un sac de riz », a confié à Mosaiqueguinee un citoyen de la localité.

 

Des témoignages poignants recueillis sur place, ont confié que le jeune incestueux, faisait des yeux doux à sa marâtre depuis belle lurette. Son père hypertendu et paralysé serait dans un état de choc.

A lire aussi   N’Zérékoré : Un militaire se donne la mort à l’aide de son pistolet par “négligence“

 

In mosaïqueguinee.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici