Disfonctionnement GUPOL : Banki Technology apporte des précisions

0

COMMUNIQUE-Le personnel de Banki Technology reçoit des appels téléphoniques incessants et des messages inappropriés sur des dysfonctionnements constatés sur la plateforme d’orientation en ligne des Bacheliers GUPOL depuis le début des inscriptions, le 30 Novembre 2020.

La société Banki Technology porte à la connaissance des nouveaux étudiants concernés par les orientations en ligne dans les institutions d’enseignement supérieur, qu’elle ne gère plus la plateforme GUPOL depuis 2019.

Pour rappel, Banki Technology avait proposé pour la première fois, la plateforme d’orientation en ligne sous le nom “DJOLIBA POST BAC” qui a servi durant toute la session d’orientation de 2015. En 2016 après le remaniement Ministériel, sur demande on rebaptise le nom de la plateforme et elle devient GUPOL (Guinée Université – Plateforme d’Orientation en Ligne) avec plusieurs changement.

Version GUPOL :

Trois années durant, la plateforme “GUPOL” a été conjointement gérée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique et la société Banki Technology SAS. Cette même plateforme était l’un des outils ayant appuyé la Biométrisation des étudiants ainsi que la prise de décision stratégique au haut niveau, notamment la suppression de la moyenne générale annuelle dans les calculs de la moyenne au baccalauréat en Guinée. En plus de fournir des statistiques décisionnelles complexes, la plateforme offrait des facilités à la fois aux étudiants, aux responsables d’établissements d’enseignement supérieurs mais surtout au gouvernement.

A lire aussi   La femme de Foniké Menguè, explique comment son époux a été "Kidnappé " à 1h du matin

En termes de résultat opérationnels, on peut citer les acquis suivants:

  • Les étudiants de la première année commencent au même période que les autres tandis qu’avec l’orientation sur papier, ils perdaient 3 mois de cours ;
  • Les étudiants peuvent aller en vacance sans problème chose qui était impossible vu qu’ils fallaient rester sur place pour attendre ;
  • Accessible partout car vous n’avez pas besoin de parcourir des kilomètres pour faire le choix ;
  • La plateforme a collecté les frais d’orientation de plus de 5 milliard pour le Ministère tandis qu’auparavant, sur l’orientation manuelle, l’argent collecté était destiné aux agents de saisie de fiche ;
  • Sécuriser plusieurs milliards du BND, car avant on créait des milliers de doublons et de fictifs ;
  • A permis d’éliminer la moyenne du Bac blanc parce que les statistiques de la plateforme ont permis de comprendre que beaucoup de lycée gonflaient les notes du bac blanc pour l’obtention du bac réel ;
  • Aujourd’hui on peut dire avec preuve qu’il y a eu plus de 80 000 diplômés depuis 2015, aussi plus de 5000 diplômés en droit depuis 2015. Car avec la plateforme on a des statistiques qui nous permettent de mesurer la demande et l’offre d’emploi.
A lire aussi   Après la mort de M'mah Sylla: le procureur de Mafanco, "rassure le peuple de Guinée que justice sera rendue"

Après avoir fièrement servi notre pays en assistant le Ministère de l’Enseignement Supérieur sans aucune contrepartie financière avec “GUPOL” durant trois (3) années, nous avons été informés comme tout autre citoyen en 2019, de la signature d’une convention entre le dit Ministère et une société canadienne. À partir de cette date, la gestion de l’orientation en ligne des nouveaux étudiants est assurée par cette Société.

Banki Technology n’est plus associée à ce processus, nonobstant les efforts consentis et toutes démarches entreprises.

Au regard de tout cela, nous tenons à porter à l’attention des nouveaux étudiants et les autorités en charge de ce processus, que notre ADN réside dans le développement de solutions digitales dans tous les domaines pour contribuer activement au développement de notre cher pays la Guinée. Nous restons entièrement disponibles pour toute opportunité de collaboration tout en restant fidèle à notre engagement de toujours contribuer au progrès social, économique, et surtout la réduction de la fracture numérique en Guinée.

A lire aussi   Des ONGs rappelle à l'ordre Col. Mamadi Doumbouya sur le droit des libertés d'association

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici